Qu’il soit détruit | extraits

 

II

 

Et de neige écorchée
allée brandir, allée fouiller
Arganier ni peu ni prou
Toi dont le nom, Rhumane
Eh ! toi, commence
Par un homme, commence par la sève et l’aune
De ma cathédrale intra-veineuse
Inchoative, en un mot commençant

Comme cent verrats morveux
Croquant grolles et merles
Es cercles de pluie croupie
rivière, rêvant hiver
à d’aurore larvaire :
ô soufre ô Flamme la peau sur les os
petit petit PETIT
Poucet puceau petit pansu
Ce suis-je buée purée
Brouillard à pleines racines
En Rut en braille
En débraillé, bordel ! Délabré
tâtonnant Dans les burnes
et dans l’herbe Et dans la terre arable