Les Départs | extraits

 

 

Avec Sibylle

 

Le monde t’empoigne
ça va être par une jambe
le mouflet le suit, un mot le traverse

Grise mine bue d’un trait
mine de voleter à la renverse
les crayons en l’air
de virer allègre
air de gratin de pattes.
c’est un peu la planche

à l’enivrante ! la renversante !

C’est un peu ma peur
recollée en fragments
d’embellie. quel carrefour
que le pan de chemise
que le ventre entrevu

si tu vas par là !

Une nouaison en nous
un départ de feu
je fais mine je féminine
les sourires pétillent
le chemin s’éparpille.
j’ai mal au ventre
somnole-t-elle

une pluie tiède
rentre ses griffes.