Les Simples | extraits

 

 

Samedi 10 janvier 2009

 
 

Faire du feu, ça !

ça s’apprend pas
ça prend, ça prend pas

 

Tu l’as dit ma Lou

toi qui as le verbe haut
comme trois pommes
et rapides à la course
avec ça, mes surettes
mes à couteau, mea puella
à te voir je tâtonne, c’est tout vu

 

J’ai trouvé à qui parler

ça s’invente pas j’apprends
lentement, superposant les pommes
à parler, à pas lents trébucher
bousculé, à perdre pied

 

Un pas puis un pas

et puis la pluie
de mots en plein ¿quoi dans le
vide, heureux vide au ventre
à l’outrance bleue, ô ciel

 

Si peu de parlotte

un raccourci ! cielo mío
si tu vas par là, mon voltigeur,
par là, pas par là. Si peu…
voletantes fariboles, maigres
comme des coucous
par le chemin de fumée

 

Et au dedans, en grand

retour d’une voyelle en colimaçon
frêle étincelle-ci, étincelle-là
la v’là c’est là
tout s’éteint, le silence se fait :
claire, caisse claire les heures
les jours qui s’arrondissent, j’écoute
je t’entends passer