Délivre | extraits

 

 


À Ourd, l’aînée des trois Nornes

 

Résidu, ici je suis
entré
encré, enraciné
insinueux dans ce lieu-dit
d’ilang-ilang ce lieu doux
comme genou itou où c’est
que je réside
n’ourdissant qu’au jour dit
là dans le chevelu, résidu ainsi rendu
à sa ride druide
à son adamantine
ruine
ce qui néanmoins subsiste.